Ce qu’il faut savoir sur la domotique

Une maison intelligente est une maison qui possède des systèmes automatisés de pointe pour contrôler et surveiller n’importe quelle fonction comme l’éclairage, le contrôle de la température, les périphériques multimédia, la sécurité, le fonctionnement des fenêtres et des portes, la qualité de l’air ou toute autre tâche qu’un résident pourrait être amené à solliciter. Avec la montée en puissance de l’informatisation sans fil, les appareils télécommandés deviennent de plus en plus intelligents.

Qu’est-ce qu’une maison intelligente ?

Une maison intelligente dispose de systèmes informatiques capables de surveiller de nombreux aspects de la vie quotidienne. Par exemple, le réfrigérateur peut être en mesure de faire l’inventaire de son contenu, de suggérer des menus et des listes d’épicerie, de recommander des solutions de rechange saines et même de commander régulièrement des provisions. L’idée de la maison intelligente vient en réalité d’Hollywood. Ainsi, un film de Disney de 1999 intitulé « Smart House » présente le quotidien comique d’une famille américaine qui gagne une « maison du futur » avec une servante androïde. D’autres films montrent une approche de science-fiction de la technologie des maisons intelligentes qui semblaient alors improbables. Cependant, la technologie des maisons intelligentes est bien réelle, et elle devient même de plus en plus sophistiquée. Les signaux codés sont envoyés par le câblage de la maison (ou envoyés sans fil) aux interrupteurs et aux prises programmés pour faire fonctionner les appareils électroménagers et électroniques dans toutes les pièces de la maison. La domotique peut s’avérer particulièrement utile pour les personnes âgées, les personnes ayant une déficience physique ou cognitive et les personnes handicapées qui souhaitent vivre de façon autonome. La technologie domestique est aujourd’hui l’apanage des plus riches, comme la maison de Bill Gates dans l’État de Washington. Baptisée Xanadu 2.0, la maison des Gates est tellement high-tech qu’elle permet aux visiteurs de choisir la musique d’ambiance pour chaque pièce qu’ils visitent.

Les standards de la maison intelligente

Imaginez que votre maison est un énorme ordinateur. Si vous avez déjà ouvert le processeur de votre ordinateur personnel, vous trouverez de minuscules fils et connecteurs, des commutateurs et des disques. Pour que tout fonctionne, vous devez disposer d’un périphérique de saisie (comme une souris ou un clavier), mais plus important encore, chacun des composants doit pouvoir fonctionner ensemble. Ce que les consommateurs veulent, ce sont des systèmes complémentaires faciles à utiliser, et non 15 télécommandes pour 15 appareils. Ce que veulent les petits fabricants, c’est être en mesure d’être concurrentiels sur ce nouveau marché. Deux choses sont nécessaires pour rendre les maisons vraiment « intelligentes » : d’abord des capteurs, des actionneurs et des appareils qui « obéissent » aux ordres. Ces appareils numériques sont déjà omniprésents dans nos maisons. Deuxièmement, il y a les protocoles et les outils qui permettent à tous ces dispositifs, quel que soit le fournisseur, de communiquer entre eux, sans problèmes de compatibilité. Et c’est précisément ce qui manque, puisque cela suppose des ententes entre fabricants, ce qui n’est pas prêt d’arriver à court ou à moyen terme pour des raisons évidentes.