Que faire à Acapulco, au Mexique ?

Tout le monde a entendu parler d’Acapulco, la station balnéaire haute en couleur qui était fréquentée par des stars comme Sinatra, Bardot et Elizabeth Taylor au milieu du 20e siècle. Entourée par les montagnes de la Sierra Madre del Sur, Acapulco compte trois zones touristiques : Las Playas au nord, la tour Golden Zone sur l’arc de la baie et la nouvelle Punta Diamante, qui émerge maintenant comme une destination de luxe. La ville a connu une baisse touristique depuis les années 90 à cause de la guerre des cartels. Et bien que la violence affecte rarement les touristes, c’est un sérieux facteur de dissuasion. Aujourd’hui, Acapulco espère retrouver un peu de son éclat du XXe siècle.

Les plonguers de la Quebrada

A La Quebrada, qui signifie « ravin » en espagnol, vous trouverez une crique étroite entourée de falaises vertigineuses où les plongeurs font des sauts spectaculaires pour la foule depuis au moins 1934. Ce qui rend l’exploit si difficile, c’est l’eau dans laquelle ils plongent : ils doivent attendre qu’une vague arrive pour s’assurer que l’eau est assez profonde afin d’éviter les blessures. Ils grimperont les falaises sans cordes et sauteront des corniches à 12 et 24 mètres, et il y aura des spectacles quotidiens avec parfois des surprises ! Vous devrez payer une petite somme (2 €) pour voir le spectacle à partir d’une plateforme aménagée, ou obtenir une table au restaurant La Perla sur une terrasse au bord de la falaise.

Le musée historique d’Acapulco

Depuis 1986, il y a un musée à l’intérieur du fort, détaillant le passé d’Acapulco et expliquant le rôle du fort pendant les 4 derniers siècles. Vous en apprendrez davantage sur les galions de Manille, la piraterie dans l’océan Pacifique et le commerce avec le Japon et la Chine. Vous pouvez voir une maquette des galions qui ont traversé le Pacifique et d’authentiques objets d’histoire comme les vases en porcelaine. L’exposition remonte plus loin dans le temps pour documenter la culture mezcala préhispanique, qui habitait certaines parties de l’Etat moderne du Guerrero entre 700 avant JC et 650 après JC. Cette civilisation est connue pour ses masques et figurines en pierre géométrique très caractéristiques.

La Chapelle de la Paz

La chapelle se trouve sur la colline El Guitarrón, l’un des points les plus élevés de la ville, avec une vue imprenable sur le front de mer, le paysage urbain et la Sierra Madre del Sur. La chapelle a été commandée au début des années 1970 par le promoteur Carlos Trouyet à la mémoire de ses deux fils morts dans un accident d’avion en 1967. La chapelle abrite le tombeau de Trouyet, de son épouse Milly et de ses fils Jorge et Carlos Jr, ainsi qu’une croix de 40 mètres de haut et une sculpture imposante.

La Punta Diamante

Cette nouvelle partie d’Acapulco est en plein développement. Elle se trouve à l’extérieur de la baie principale, sur la barre de sable en face de la Laguna de Tres Palos, au sud-est. Et bien que la Punta Diamante n’ait pas le charme de l’ancienne ville d’Acapulco, elle offre plus de tranquillité et de confort. L’aéroport est à quelques minutes et depuis 2017, les temps de trajet ont été réduits par un nouveau tunnel vers la zone touristique traditionnelle de Dorada, autour de la baie.